AGESYS, le télétravail et moi…

Je m’appelle Gilles CLERFAYTS et je travaille chez AGESYS depuis 4 ans en tant qu’administrateur systèmes. Nous sommes fournisseur de services informatiques. Je supervise donc à ce titre les environnements serveurs de nos clients grands comptes.

Je souhaite vous faire partager dans cet article comment j’ai été amené à télé-travailler.

Avant AGESYS

Dans mon ancienne entreprise, je ne faisais pas de télétravail. En fait, il y a une dizaine d’années, cette pratique était très marginale. À l’époque, je me rappelle un collègue qui, autour de la machine à café, s’était fait taxer de fainéant dès lors qu’il eut avoué réaliser de temps à autre une journée de travail à domicile. On plaisantait plus que de raison mais je me rendais bien compte que ma présence physique n’apportait parfois aucune valeur ajoutée aux tâches que j’effectuais. C’était pour moi les prémisses du télétravail.

J’en étais donc resté là jusqu’à croiser AGESYS sur mon parcours professionnel.

Création d’un groupe de travail DESPACIALISATION

Ma première expérience de télétravail a eu lieu début 2013, lorsqu’une journée neigeuse empêcha mon départ de mon domicile vers Noyon, mon lieu de travail, à cinq heures du matin. Cet exercice s’est révélé particulièrement difficile car rien n’était prêt à mon domicile pour m’accueillir. Tant bien que mal, j’avais réussi à accomplir ma fonction sur un coin de table dans la salle à manger. Je ne le savais pas encore mais j’allais bientôt faire une grande partie de mon travail à distance !

AGESYS créa en 2015 un groupe de travail ‘DESPACIALISATION’, afin de permettre à l’ensemble des collaborateurs de réaliser des journées de travail depuis leur domicile. La constitution du groupe étant sur la base du volontariat, je me suis proposé pour l’intégrer car j’allais bientôt effectuer la supervision de nuit pour nos clients chinois. J’étais donc très intéressé par la possibilité de travailler chez moi plutôt qu’à Noyon.

Par la suite, notre groupe de travail s’est réuni et nous avons mis en place les conditions nécessaires pour accompagner les collaborateurs. En leur proposant une journée de test hebdomadaire, les freins se sont progressivement levés : le principal étant « Vais-je pouvoir réaliser mes tâches à distance ? ».

Aujourd’hui ?

J’ai été coopté capitaine du groupe de travail et je suis désormais l’un des acteurs principaux sur ce sujet au sein d’AGESYS. J’ai également reçu une formation spécifique afin d’animer au mieux ce groupe. Une majorité des collaborateurs a adopté le télétravail et réalise déjà différentes missions pour nos clients à distance. Je suis fier du chemin déjà parcouru et de ce qu’il nous reste à accomplir pour répondre aux enjeux que représente le télétravail.

Publicités

8 commentaires

  1. Excellent retour d’expérience Gilles, que j’apprécie particulièrement car venant de collaborateur et non de dirigeant simplement…
    J’espère que le tien fera des émules..

    J'aime

  2. Bonjour et merci pour votre témoignage. Vous évoquez une formation pour mieux gérer ce chantier. Sur quoi portait-elle?

    J'aime

    1. Bonjour Joséphine,
      La formation que j’ai suivi m’a apportée des outils afin d’animer un groupe de travail.
      Elle ne concernait pas spécifiquement la mise en place du télétravail.
      J’ai appris par exemple à être moteur pour le groupe, l’animer pour co-construire.
      Ce sont des enseignements qui me servent également lors de ma participation à d’autres groupes de travail chez AGESYS.

      J'aime

    1. Bonjour Emile,
      En fin de compte, nous n’avons pas eu d’action particulière sur le sujet car le télétravail n’a jamais été perçu comme tel chez AGESYS.
      Nous avons tout de même émis des conseils afin d’éviter l’isolement entre les télétravailleurs et le reste des collaborateurs sur site.
      Par exemple : Favoriser la communication en utilisant la messagerie instantanée (visioconférence SKYPE) et le téléphone portable plutôt qu’une communication par e-mail.

      J'aime

      1. Bonsoir Gilles,
        Je note bien l’usage des outils comme le Skype et le téléphone portable. Humainement parlant, une bonne poignée de mains, de bonnes tapes sur l’épaule du collègue, de grands fous rires partagés ensemble ou encore une bonne partie de baby foot comme j’en ai fait avec le groupe de travail sur le droit à l’erreur…ne se remplacent pas?
        Cela étant, ce mode de fonctionnement est déjà louable et démontre une grande confiance d’Agesys en ses collaborateurs. 🔝

        J'aime

      2. Bonjour Serge,
        Effectivement, il y a des choses que l’on ne peut pas remplacer. Néanmoins, rien ne nous empêche de travailler à NOYON étant donné que le télétravail n’est pas obligatoire chez AGESYS.

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s