Le bonheur comme valeur fondatrice de l’entreprise !

Le principe est simple puisqu’il nous ramène à une question fondamentale : qu’attendons-nous de la vie ?  Et même si chacun d’entre nous peut avoir une réponse différente, le fil conducteur de tout être humain reste le même : être heureux !

Du sens pour le collaborateur?

Si nous prenons un peu de recul et que nous nous interrogeons sur les raisons pour lesquelles nous travaillons, la réponse est unanime et simple :

  • Premièrement, pour subvenir à des besoins primaires : nous nourrir, nous loger, dormir, boire… En Europe, ces besoins primaires sont évalués à six cent cinquante euros par mois (juste l’ultra nécessaire). Alors pourquoi ne travaillons-nous pas à mi-temps?
  • Pour la seconde raison, qui est de nous faire plaisir : déguster des plats un peu plus sophistiqués, dormir dans une belle maison, profiter de notre famille, voyager ou s’investir dans nos hobbies…

En d’autres termes, nous passons une bonne partie de notre temps à faire des activités que nous n’aimons pas (si nous considérons que nous n’aimons pas notre travail) pour pouvoir faire des choses que nous aimons bien !

Alors, pouvoir intégrer le bonheur au travail, avec un accomplissement et un épanouissement de soi, permet de changer cette vision des choses : passer une bonne partie de notre temps à des activités que nous aimons bien (un travail heureux) pour pouvoir se consacrer à ce que nous aimons bien (se faire plaisir) : une phrase qui a du sens et qui met en évidence que le bonheur au travail, du point de vue des collaborateurs, est déterminant 🙂

Du sens pour l’entreprise?

Et si nous nous interrogions maintenant sur le but ultime d’une entreprise, toujours avec un peu de recul ? Nous pouvons tourner la question dans tous les sens, la réponse est toujours la même: la pérennité ! Et comment l’obtenir d’une entreprise? En faisant en sorte qu’elle dégage des bénéfices, car même si ce n’est pas l’unique objectif, l’argent est nécessaire: comme dans un couple qui a beau avoir des projets, s’il n’y a pas d’argent, il ne pourra pas aller très loin.

Alors, comment rendre l’entreprise profitable ? Eh bien, en étant performant car seule la performance de l’entreprise permet d’engranger des profits (qui financeront de faire de nouveaux projets). Et la seule manière d’obtenir de la performance est d’avoir des collaborateurs engagés qui génèrent de la valeur et qui seront très largement plus performants s’ils sont heureux, dans leur vie et dans leur travail.

De nombreux chefs d’entreprises mettent en avant cette logique et font ce lien direct entre les collaborateurs heureux et la performance de l’entreprise. Dans la pratique, nous savons tous qu’il y a une différence flagrante pour le client et pour l’entreprise entre « un employé qui fait juste son travail » et « un collaborateur engagé » pour son entreprise!

Le bonheur comme valeur fondatrice:

Cette vision commune du point de vue du collaborateur et de l’entreprise nous amène à la conclusion qu’en travaillant sur le bonheur, nous répondons à deux points essentiels et fondamentaux :

  • l’épanouissement des collaborateurs ;
  • la performance de l’entreprise.

 

Pourquoi parler de bonheur plutôt que de qualité de vie au travail?

J’aime la notion de bonheur, car elle est associée à celles d’efforts et de volonté personnelle. Pour être heureux, il faut s’en donner les moyens, en avoir la volonté et de ce fait, cela impliquera fortement le collaborateur dans son bonheur. Même si l’entreprise met en œuvre des moyens pour favoriser cela, cela appartiendra toujours au collaborateur d’être heureux. Dans l’approche générale, la qualité de vie au travail est souvent liée à des moyens mis à disposition par l’entreprise pour améliorer les conditions de travail, avec une vision plus unilatérale.

Comment faire pour développer le bonheur dans la pratique?

Les avis peuvent être différents mais pour ma part, je rejoins l’avis de Daniel H. Pink dans son livre « La vérité sur ce qui nous motive » et je l’ai traduit pour Agesys en 3 axes majeurs :

  1. Le projet : rassembler les collaborateurs autour d’un projet commun à forte valeur, ce qui permettra à chacun d’être acteur, de construire quelque chose de « grand » avec une identification forte à ce projet.
  2. La maîtrise : faire grandir les collaborateurs pour faire grandir l’entreprise. La maîtrise de son métier procure un grand plaisir et c’est de notre responsabilité d’accompagner les collaborateurs vers les métiers qu’ils souhaitent faire et de les monter en compétence. En plus de leur procurer du plaisir dans leur travail et de rendre l’entreprise plus performante, cela permet également de travailler sur l’employabilité (si un collaborateur compétent quitte l’entreprise, peu importe la raison, il n’aura pas de difficultés à retrouver un emploi)
  3. L’autonomie : par nature, les êtres humains n’aiment pas être contrôlés. Ils préfèrent être capables de choisir ce qu’ils veulent faire, quand ils veulent le faire, avec qui et comment le faire : ceci est l’idéal de chacun. Un point d’attention quand même sur l’autonomie car elle doit impérativement être associée à la maîtrise pour ne pas générer trop de stress. Il y a aussi plusieurs niveaux d’autonomie qui permettent à chaque collaborateur de « grandir » à son rythme, en fonction de son niveau de maturité et sans subir de stress. Chez  Agesys, nous avons choisi un modèle à 4 niveaux, où au niveau le plus élevé, le collaborateur est complètement autonome. 🙂

 

L’entreprise libérée et le bonheur ?

L’entreprise libérée EST le bonheur!
Et c’est en fait ma meilleure définition pour l’entreprise libérée: c’est un « modèle »  d’entreprise permettant de réaliser ma vision pour mon entreprise de demain: « le bonheur comme valeur fondatrice ».

Voici en résumé le modèle que je développe pour Agesys!

Christophe Thuillier

Publicités

2 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s